Contre Collège 2016 : grève tournante les jours de formation obligatoire !

Appel de Sud éducation Ain
vendredi 2 octobre 2015

Près de quatre mois après la promulgation de la contre-réforme Collège 2016, les enseignants lui restent très majoritairement hostiles. Le gouvernement demeure cependant déterminé à la faire passer en force et veut imposer à tous les professeurs de collège cinq journées de formation obligatoire (étalées sur une vingtaine de jours) qui visent à les diviser, à les infantiliser, à les démobiliser et à les formater. La manifestation nationale du 10 octobre ne suffira pas à briser sa détermination : elle risque même de sonner le glas de la mobilisation des enseignants. Pour l’empêcher, ceux-ci doivent opposer un refus catégorique au bizutage qu’on veut leur imposer : il leur faut donc se mettre en grève à tour de rôle les jours de formation obligatoire !

Comme tous les travailleurs, les enseignants ont droit à une formation continue : c’est le devoir de leur employeur que de leur en proposer une. Ce ne sont cependant ni des élèves, ni des enfants, mais des professionnels, qui sont parfaitement aptes à déterminer de quelle formation ils ont besoin : le ministère n’a pas à leur en imposer et à les priver ainsi des stages qu’ils ont choisis. En le faisant, il ne vise nullement à leur être utile, car les « sept thématiques » retenues par le ministère (« de la disciplinarité à l’interdisciplinarité », « la différenciation pédagogique et la démarche de projet », « l’utilisation des ressources numériques au sein des disciplines », « les pratiques d’évaluation des acquis des élèves », etc.) relèvent clairement de l’endoctrinement, du management entrepreneurial, du verbalisme et de l’opium pédagogique : loin d’être instructive, leur vertu est doctrinaire, disciplinaire, soporifique et lénifiante !

Ces cinq jours de formation obligatoire, qui privent au passage chaque élève de dizaines d’heures de cours, ont pour seul but d’entériner la contre-réforme Collège 2016 et de mettre un terme à sa contestation. Toutes les mesures ont ainsi été prises pour empêcher la formation d’un grand mouvement de protestation unifié : le recours à des convocations en règle (ordres de mission), interdisant un boycott informel ; l’ « animation prise en charge » par des brigades de « formateurs académiques », emmenées par « l’Inspecteur référent du collège », « des IA-IPR et des IEN » ; la division des personnels de chaque établissement en trois vagues et leur mélange avec ceux d’autres établissements, pareillement divisés ; la multiplication des journées de formation, etc. Mais la détermination des personnels (le recours à la grève), leur organisation (coordination entre collèges du même bassin et grève tournante) et leur solidarité (caisses de grève) peuvent abattre toutes ces barrières, amplifier la mobilisation et contraindre le gouvernement à retirer sa contre-réforme.

C’est pourquoi, d’ici la fin de l’année 2015, SUD éducation Ain appelle :

- tous les enseignants et CPE des collèges du département à se mettre en grève à tour de rôle, les mardis 3 et 10 novembre (vague 1), le mercredi 18 et le mardi 24 novembre (vague 2), le mercredi 2 et le mardi 8 décembre 2015 (vague 3).


Documents joints

PDF - 410.4 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Permanences mensuelles de Solidaires

mardi 20 avril 2010

Elles ont lieu : Maison des sociétés – Bureau 12 – Ambérieu-en-Bugey


Permanence Solidaires Ain

le deuxième vendredi du mois de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud éducation Ain

le premier mardi ou vendredi du mois, de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud Rail

le dernier vendredi de chaque mois de 14h à 17h au local SUD-Rail chemin du dépôt 01500 AMBERIEU-EN-BUGEY.