Pour un syndicalisme responsable et efficace

Communiqué de Solidaires Ain
dimanche 26 septembre 2010

Ambérieu, le 25 septembre 2010

Pour un syndicalisme responsable et efficace !

Après le succès de la journée de grèves et de manifestations du 23 septembre, le communiqué issu de l’intersyndicale nationale du 24 septembre est totalement irresponsable !

Perdre sur la question des retraites, c’est entériner la défaite du mouvement social pour de longues années. On sait bien l’importance que le MEDEF et le gouvernement accordent à la contre-réforme des retraites : s’ils réussissent à l’imposer (avec la complicité des directions syndicales), ils se sentiront légitimes pour aller plus loin dans la régression sociale.

En se cantonnant à un appel insipide à une manifestation du samedi, en repoussant la prochaine journée de grève au 12 octobre, l’intersyndicale porte une lourde responsabilité :
- En agissant de façon naïve et simpliste : c’est au nom de l’unité syndicale que l’on décrète des actions auxquelles les travailleuses et les travailleurs sont appelé-e-s à participer. Quelle naïveté ! Comme si l’unité syndicale se décrétait ! Elle se construit, laborieusement à la base. L’appel des syndicalistes pour la grève générale (réunissant des militant-e-s CGT, SUD/Solidaires, CNT, FSU, CMT, CTU, STC) en est un exemple. L’unité syndicale se construit sur un mot d’ordre clair : le retrait de la contre-réforme des retraites. Toute concession faite à une organisation syndicale prête à collaborer avec le gouvernement-MEDEF constituerait une forme de collaboration passive. Cessons l’incantation à l’unité syndicale du renoncement !
- En poignardant dans le dos les travailleuses et travailleurs qui n’ont pas attendu les ordres venus d’en haut pour construire la grève générale : dès le 23 septembre, certains secteurs sont en effet partis en grève reconductible. En repoussant la prochaine journée de grève au 12 octobre, l’intersyndicale a agi comme Sancho Panza assis sur son baudet et agitant une carotte au bout de son bâton pour le faire avancer. Non ! Les travailleuses et les travailleurs ne sont pas des bourricots que l’on peut manipuler à sa guise !

Aujourd’hui, nous devons mettre en œuvre un syndicalisme responsable et efficace :
- responsable  : cette responsabilité, nous la portons face aux générations qui vont nous succéder et qui subiront les conséquences de notre impuissance ;
- efficace  : les protestations symboliques ont montré leurs limites ; le gouvernement se fout de l’opinion comme de la première de ses Rolex ! C’est en bloquant l’activité du pays, en construisant la grève générale que notre action sera réellement efficace.

L’union syndicale Solidaires de l’Ain :
- soutient le mouvement de grève reconductible qui se développe dans l’Éducation Nationale sur le secteur d’Ambérieu ;
- appelle à son extension et à la convergence des luttes vers la grève générale ;
- appelle à signer l’appel des syndicalistes pour la grève générale et à rejoindre le collectif départemental pour la Grève Générale.


Documents joints

PDF - 110.6 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 2 prochains mois

Brèves

Permanences mensuelles de Solidaires

mardi 20 avril 2010

Elles ont lieu : Maison des sociétés – Bureau 12 – Ambérieu-en-Bugey


Permanence Solidaires Ain

le deuxième vendredi du mois de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud éducation Ain

le premier mardi ou vendredi du mois, de 18 heures à 20 heures


Permanence Solidaires - Sud Rail

le dernier vendredi de chaque mois de 14h à 17h au local SUD-Rail chemin du dépôt 01500 AMBERIEU-EN-BUGEY.